Tredozio

« Trois jeunes filles aux cheveux blonds/Habitaient un château non construit ;/Elles furent les premières à donner la vie et un nom au petit village solitaire,/Qui, descendant par une route difficile/Se trouve dans l’étroite vallée… Et le village fut nommé Tredozio/D’après les Trois jeunes filles (« Tre-Doti, en italien ») qui l’avaient fondé ».

C’est ainsi que la poétesse Maria Virginia Fabroni décrivit, en 1800, avec ces vers, l’une des théories sur la naissance du petit village.

Tredozio est niché dans la haute vallée du Tramazzo, tenu dans l’étreinte avec les Apennins tosco-romagnols, et c’est ici, sur les pentes des Apennins, que s’embrase le volcan du mont Busca, également connu comme le plus petit volcan du monde. Cette fontaine ardente, dont les flammes jaillissent du centre de la Terre, a inspiré à Dante Alighieri, exilé, certains passages de son Enfer.
Tredozio offre plusieurs lieux d’intérêt à l’intérieur comme à l’extérieur de son centre. En effet, la commune se trouve en partie dans le parc national des Forêts du Casentino, Monte Falterona, Campigna ; le lac de Ponte et les nombreux sentiers adjacents dépeignent l’une des zones les plus belles et les plus naturelles du parc.

Une autre caractéristique de Tredozio est l’excellence en matière de chaussures :

FACIT Fondée en 1995, l’entreprise est extrêmement attentive à la qualité du produit final. Les chaussures de la Facit sont aux pieds des plus belles femmes du monde : la princesse Kate Middleton, Sandra Bullock, Charlize Theron, etc.

FLLI FABBRI Fabrication artisanale de bottes d’équitation sur mesure. La marque est connue dans le monde entier. Les chaussures F.lli Fabbri sont portées par plusieurs champions olympiques.

D’un point de vue gastronomique, Tredozio a sa propre particularité : IL BARTOLACCIO : un produit alimentaire typique, obtenu avec des ingrédients de la « mauvaise cuisine » et qui a reçu la marque Meraviglia Italiana. Un festival est dédié à Bartolaccio qui a lieu les deux premiers dimanches de novembre de chaque année.

Le lac de Ponte et les géants du Tramazzo

Une partie de la commune de Tredozio est nichée dans le parc national des Forêts du Casentino, Monte Falterona, Campigna. À l’intérieur du parc, on trouve le lac de Ponte, un plan d’eau artificiel créé en 1962, mais qui s’est désormais parfaitement intégré dans le paysage naturel. La zone dans laquelle il se trouve est certainement l’une des plus belles et des plus naturelles du Parc, en plus d’être jalonnée par de nombreux sentiers de randonnée. Près du lac, le refuge Casa Ponte mérite une visite.
Non loin de là, il est également possible de visiter la forêt de hêtres et ses arbres monumentaux, appelés Géants du Tramazzo.

Le volcan du mont Busca (également connu pour être le plus petit volcan du monde)

Il s’agit en réalité d’un phénomène appelé « fontaine ardente », issu de l’exhalation d’hydrocarbures gazeux qui s’enflamment spontanément au contact de l’air. Dans le cas de Tredozio, le gaz qui s’échappe de la terre est du méthane.
Phénomène répandu surtout au Moyen-Orient.
Une légende locale raconte que Dante Alighieri se serait inspiré du volcan du mont Busca pour écrire certains passages de l’Enfer.
L’une des premières mentions du « volcan » figure dans un ouvrage du milieu du XVIe siècle « Descrittione di tutta Italia », rédigé par le frère dominicain bolognais Leandro Alberti.
Dans les années trente du siècle dernier, il devint la propriété de la Società Idrocarburi Metano qui construisit en 1939 une conduite et un bâtiment pour l’exploitation du méthane mais l’opération fut vite jugée insatisfaisante d’un point de vue économique. Dans tous les cas, le volcan continua à cracher du gaz et la flamme est restée allumée.

Palazzo Fantini

D’après les documents de la famille Fantini, on apprend que le 3 mai 1753, les fondations et les coins de la façade ont été bénis et la première pierre a été posée. La façade du palais affiche un style baroque toscan ; on peut également observer un balcon et le blason de la famille – un coq qui marche, se nourrit et se déplace dans un champ -.
Outre les aspects du XVIIIe siècle, le palais conserve des éléments néogothiques et d’Art nouveau particulièrement intéressants.
À l’intérieur, a été aménagé un petit musée de la vie rurale, divisé en zones thématiques, mais surtout, d’avril à octobre, il est possible de visiter (sur rendez-vous) le magnifique jardin de la résidence qui fait partie des Grandi Giardini Italiani.

Ancien monastère de la Santissima Annunziata

Construction ancienne, jadis tour de guet à l’époque romaine, et devenue lieu de culte vers l’an 1000.
En 1563, 14 moniales dominicaines en provenance d’un monastère d’un « lieu d’Afrique » s’y installèrent jusqu’en 1810, date à laquelle Napoléon supprima les ordres monastiques.
En 1851, il est devenu la résidence privée de la famille Fabroni (ou Fabbroni) et a vu naître la poétesse Maria Virginia, dont la renommée s’est rapidement propagée dans l’Italie nouvellement unifiée. La douceur de ses vers est contrebalancée par une personnalité très forte, prête à revendiquer courageusement l’autonomie de pensée des femmes. Son opposition au conformisme bourgeois des mariages arrangés du XIXe siècle et de l’indiscutabilité de l’autorité paternelle en font un personnage tout à fait intéressant. C’est pourquoi la Municipalité de Tredozio a donné son nom à un prix de poésie, qui est devenu au fil du temps une référence nationale.

Le Castellaccio

Ce qui reste du Castrum Treudacium est situé au sommet d’une colline à quelques minutes du centre du village. Le premier document attestant de l’existence du château, propriété des comtes Guidi, date de 925. À son apogée, le complexe médiéval se dressait majestueusement avec de solides murs en chaux et pierre de forme octogonale. Au centre de la zone fortifiée se trouvaient : la tour de 17 mètres de haut, l’église de S.ta Maria Maddalena et la demeure du comte. Malheureusement, au XIXe siècle, le château était déjà en ruines et il ne reste aujourd’hui que très peu d’éléments : les fondations, quelques salles souterraines et une partie du mur encore debout, avec une meurtrière. Mais l’endroit où se trouvent les restes est particulièrement évocateur, tant d’un point de vue archéologique que paysager.

Explorez toutes les rues de Dante...