skip to Main Content

Marradi

Au-delà du col della Colla, toujours en Toscane, mais donnant sur l’Émilie-Romagne, se trouve Marradi, une commune mouillée par les eaux
du fleuve Lamone qui se jette à Ravenne. Et c’est justement cette position centrale, entre Florence, Faenza et la riviera adriatique, qui donna jadis une certaine prospérité au village. En effet, les visiteurs qui arrivent à Marradi, à bord du train de la légendaire ligne de chemin de fer Faentina, ne s’attendent pas à trouver une structure urbaine, à laquelle les localités de montagne ne sont généralement pas habituées: les maisons, les majestueux palais font plutôt penser aux rues du centre historique de Florence. Tous ces éléments ont été apportés par des familles de nobles telles que les Fabroni de Pistoia ou les Torriani de Milan qui, venues s’exiler ici, refusèrent de renoncer au confort et à l’élégance de la ville. Le territoire de Marradi, riche en bois et eaux transparentes, est idéal pour faire des excursions à pied, à VTT ou à cheval. Voici ce que nous vous proposons: une promenade en famille depuis le village jusqu’à la Rocca di Castiglionchio, une ancienne forteresse du VIe siècle qui domine le panorama de toute la vallée du Lamone ainsi qu’une excursion plus difficile, conduisant à l’Ermitage de Gamogna, un ancien complexe monastique fondé par saint Pierre Damien en 1053, que l’on peut rejoindre en empruntant un sentier qui part de Ponte della Valle, lieu-dit Lutirano ou du Passo dell’Eremo sur la route provinciale qui relie Marradi à San Benedetto in Alpe.

Le Palazzo Torriani du XVIe siècle, aujourd’hui complètement restauré, en est la preuve la plus éclatante. Ses intérieurs ont conservé de magnifiques décorations attribuées à Galileo Chini ainsi qu’une toile de Silvestro Lega. Dans les alentours, vous trouverez une autre perle de Marradi: le Teatro degli Animosi, du XVIIIe siècle. Le cœur du centre historique est incarné par la charmante Piazza Le Scalelle cernée par l’hôtel de ville, avec son portique lumineux, le Palazzo Fabroni du XVIIe siècle et l’église du Suffragio. Après avoir passé le pont qui enjambe le fleuve, il vous faudra visiter l’église de San Lorenzo qui abrite de superbes tableaux de la fin du XVe siècle réalisés par le Maestro de Marradi, un peintre anonyme qui se forma aux côtés de Domenico Ghirlandaio, vers 1475. Enfin, n’oublions pas que Marradi est le village dans lequel est né et a vécu le poète Dino Campana, à qui l’on doit le chef-d’œuvre «Les chants orphiques»: au sein du Centre culturel qui lui est dédié, se trouve le Centre d’études Campaniani, une référence fondamentale pour des chercheurs et étudiants du monde entier.

Impossible de ne pas s’arrêter à midi ou le soir pour déguster les plats typiques de cette tranche de Romagne-Toscane: les raviolis de ricotta et d’épinards, les tagliatelles aux cèpes, au sanglier ou aux truffes de saison, les cappelletti au stracchino et le raveggiolo, les grillades de gibier et de mouton castré, la soupe anglaise, les tartes, le gâteau à la ricotta, les beignets à la crème et en automne tous les gâteaux à base du marron IGP Mugello, fêté chaque année à l’occasion de la fête des Châtaignes. Marradi est en effet la capitale du «bon marron»: de nombreux versants de collines sont recouverts de châtaigniers qui, tels des jardins bien entretenus, cassent l’uniformité de la végétation spontanée. L’amour pour cette plante et la volonté de créer un projet à même de la représenter sous tous ses aspects ont conduit à la création de la Route du marron du Mugello de Marradi qui propose au touriste d’effectuer un véritable voyage autour de la châtaigne.

Back To Top