Longiano

La ville de Longiano jouit d’une position géographique exceptionnelle, qui permet au regard de balayer de la plaine à la montagne, jusqu’à la mer Adriatique, sur les collines entre Césène et Rimini, dans la vallée du Rubicone, à quelques kilomètres de la voie Émilienne.
Elle a commencé à être colonisée à partir des VIe et VIIe siècles après J.-C., en même temps que les invasions barbares qui ont fait fuir les populations de la plaine vers les collines, surtout de l’important centre de San Giovanni in Compito. Longiano est mentionné pour la première fois dans un parchemin de 1059, lorsque l’évêque Uberto de Rimini accorda divers fonds « de castro Lonzano » au comte Everardo et à la comtesse Marozia. Plus tard fief et château de la famille Malatesta, puis du comte Rangoni de Modène, le village se développa et devint un lieu culturellement florissant au cours du Moyen Âge et de la Renaissance. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le territoire de Longiano, non loin de la Ligne gothique, a été victime de nombreux dégâts à cause des bombardements alliés, comme en témoigne l’abri anti-aérien, qui traverse en partie le centre historique.
La commune a connu une importante phase de développement industriel dans les années 1960 et 1970, dans la zone située vers la plaine, où se sont implantées de nombreuses entreprises et quartiers résidentiels. Le centre historique, avec son plan circulaire et ses rues concentriques qui culminent au château Malatesta, s’est très bien conservé, avec sa double enceinte fortifiée, encore parfaitement visible aujourd’hui. En 1992, Longiano se voit décerner le titre de « Village idéal » par la Communauté européenne et la revue Airone ; depuis 2005, la ville a reçu la prestigieuse « Bandiera Arancione », label de qualité touristique et environnementale du Touring Club italien.
Avec pas moins de cinq musées, un théâtre très florissant, de nombreuses manifestations tout au long de l’année comme « Longiano dei Presepi », la ville, qui compte aujourd’hui environ 7 300 habitants, est l’un des centres d’art et de culture les plus connus et les plus appréciés de Romagne.

Le premier des Malatesta à avoir régné et vécu dans la résidence de Longiano fut Giovanni Malatesta, dit Gianciotto (v. 1245-1304), tristement célèbre pour avoir assassiné son frère Paolo et sa femme Francesca da Polenta, surpris dans les bras l’un de l’autre. Cette histoire a été immortalisée par Dante Alighieri dans la Divine Comédie, au chant V de l’Enfer, qui prophétise également le châtiment éternel qui attend Gianciotto dans la Caïne, bien pire que celui infligé à Paolo et Francesca.
Une autre empreinte de Dante à Longiano est la plaque à l’entrée de la cour du château des Malatesta, qui commémore « Frédéric Tignoso et sa troupe ». Au chant XIV du Purgatoire, Guido del Duca, dans un reproche à la Romagne contemporaine, rappelle avec mélancolie les personnages de l’ancienne Romagne, où « l’amour et la courtoisie » fleurissaient : parmi eux, au vers 106, apparaît Frédéric Tignoso, un noble de Longiano qui, en 1199, conduisit ses concitoyens à jurer fidélité à la ville de Rimini.
Il convient également de mentionner les écrits de l’érudit Paolo Sambi (1794-1873), originaire de Longiano, qui a rédigé un commentaire théologique moral sur l’Enfer et les premiers chants du Purgatoire (Césène 1858, Florence 1862, 1864), dans le climat romantique de regain d’intérêt pour Dante.

Le riche territoire de Longiano offre de nombreux produits : du miel aux principaux vins de Romagne tels que le Sangiovese et le Trebbiano, en passant par une huile d’olive extra vierge parfumée, grâce aux nombreuses oliveraies. Beaucoup d’exploitations proposent de déguster leurs produits sur place et il est également possible de visiter l’ancien moulin à huile Turchi à Balignano. Une multitude d’arbres fruitiers colorent également la campagne au printemps : cerises, prunes, abricots et pêches nectarines DOP. Les spécialités gastronomiques de la cuisine de Longiano sont les recettes simples et savoureuses de la Romagne. Parmi les plats principaux, cappelletti, passatelli, tagliatelles au ragù, lasagnes, strozzapreti, « puntarine » (maltagliati). Parmi les plats de résistance classiques, accompagnés de l’incontournable piadina romagnole : lapin cuit au four, grillades de mouton, gibier, viandes et saucissons de « Mora romagnola », une excellente race de porc.

Château Malatesta et Fondation Tito Balestra
Avec des origines qui remontent au Haut-Moyen Âge, et en tout cas antérieures à 1059, le château de Longiano a été la résidence de la famille Malatesta, seigneurs de Rimini de 1290 à 1463, à qui l’on doit la fortification et l’agrandissement de la structure, puis au XVIe siècle et ensuite au XIXe siècle, des modifications ont été apportées aux intérieurs. Le château, qui fit office de mairie jusqu’en 1989, est aujourd’hui le siège permanent de la collection d’art moderne et contemporain du XXe siècle italien de la Fondation Tito Balestra Onlus, un musée de qualité de la Région Émilie-Romagne, qui comprend plus de 5 000 œuvres d’artistes majeurs du XXe siècle italien figuratif et non figuratif, tels que Guttuso, Morandi, Mafai, Maccari, Rosai, De Pisis, Sironi, Vespignani, ainsi qu’une petite mais importante sélection de graphismes d’artistes étrangers tels que Goya, Matisse, Chagall et Kokoschka.
Musée italien de la fonte
Installé dans l’ancienne église du XVIIIe siècle de Santa Maria delle Lacrime, le musée présente une collection originale de mobilier urbain du XIXe et du début du XXe siècle, conservée et gérée par la Fondation Neri. Les lampadaires, les éléments de fontaines et les heurtoirs de porte racontent l’histoire du goût, de la mode, de l’esprit et de la complexité du XIXe siècle à travers l’art, l’artisanat et l’industrie, dans un contraste saisissant avec la brique apparente des murs de l’église.
Le musée dispose d’un second site, sur la voie Émilienne, dans la zone industrielle, où il est possible d’admirer une gamme plus large de produits et de comprendre l’organisation des activités de production, de la conception graphique à la découpe du modèle, jusqu’à la fonte.
La Fondation Neri est également liée à la Galleria delle Maschere : une collection de trente et un bronzes représentant les masques de la Commedia dell’arte, réalisés par l’artiste Domenico Neri, et situés dans l’ancien Couvent de San Girolamo.
Musée d’art sacré – Oratoire de San Giuseppe
Le Musée d’art sacré, créé par la Municipalité de Longiano et le Diocèse de Césène et Sarsina, officiellement ouvert en 1989, est installé dans l’oratoire de S. Giuseppe Nuovo, un joyau du baroque tardif toujours consacré. Le musée abrite d’importantes œuvres d’art, ainsi que des objets sacrés précieux et innombrables, tels que des meubles, des parements, des reliques et des offrandes votives. On y trouve notamment la relique du corps de saint Valère martyr, l’icône de la Vierge des larmes du XVe siècle ainsi qu’un important groupe sculptural en terre cuite polychrome : la Déploration du Christ, une œuvre réalisée en 1985 par l’architecte et sculpteur originaire de Césène, Ilario Fioravanti (1922-2012).
Musée du territoire
Créé en 1986 dans les locaux d’une ancienne crèche pour enfants, le musée du territoire, grâce aux prêts et aux dons de centaines de citoyens, rassemble plus de six mille vestiges provenant de Longiano et de la Romagne en général. Sur deux étages, le musée raconte notre passé récent à travers ces anciens objets d’usage quotidien, outils des vieux métiers et de la culture paysanne, « modernariat », jouets des grands-parents et vieilles motos : un voyage dans le temps et les traditions, qui éveille la curiosité et nous fait prendre conscience d’appartenir à une grande histoire commune.
Théâtre Petrella
Superbe exemple de théâtre « à l’italienne » du XIXe siècle, avec un intérieur suggestif et intime, une disposition en fer à cheval avec deux niveaux de scènes et un paradis, le théâtre Errico Petrella peut accueillir jusqu’à 205 personnes et possède une excellente acoustique. Inauguré en 1870, le théâtre a subi d’importants dégâts lors du dernier conflit mondial, puis a été restauré et rouvert en 1986 : depuis, il offre une riche programmation d’événements, accueillant les artistes italiens et internationaux les plus célèbres.

OFFICE DE TOURISME DE LONGIAN UIT
Via Porta del Girone, 2
47020 LONGIANO
Tél. e fax: +39 0547 665484
e-mail: iat@comune.longiano.fc.it
site web: www.comune.longiano.fc.it
Page Facebook: Longiano Turismo
profil Instagram: Longiano Turismo

Horaire d’ouverture:

du mercredi au vendredi 9h30-12h30
samedi et dimanche 9h30-12h30; 15h00-18h00

Explorez toutes les rues de Dante...