Castrocaro Terme del Sole

La petite commune de l’Apennin tosco-romagnol, mentionnée dans le Purgatoire de Dante (Chant XIV 16) à travers le discours de Guido del Duca, est un lieu incontournable, car il s’agit d’un véritable joyau historique, culturel, gastronomique et de randonnée.
Elle est surtout connue du grand public pour l’excellence de sa station thermale ultramoderne et le Festival delle Voci Nuove, un événement de renommée nationale consacré aux talents émergents. Elle s’est également distinguée en devenant « Drapeau orange », un label de qualité touristique et environnementale pour l’arrière-pays, décerné en 2005 par le Touring Club italien.
Castrocaro Terme e Terra del Sole possède un précieux patrimoine historique et architectural ainsi qu’un impressionnant centre historique avec de nombreux bâtiments de la Renaissance et des monuments anciens. Surplombant la ville du haut d’un éperon rocheux, l’imposante forteresse est l’un des plus anciens châteaux d’Italie, datant de la fin du IXe siècle. En descendant dans le centre moderne, on découvre le magnifique parc et le complexe thermal, splendide témoin du pur style Art Déco.
Terra del Sole, quant à elle, est une merveille de la Renaissance, une ville-forteresse emblème du pouvoir noble de l’époque et fortement souhaitée par Cosme de Médicis, lorsque ce territoire était sous domination florentine. Fruit de cet humanisme qui plaça l’homme au centre de l’univers, Terra del Sole représente la concrétisation de la « ville idéale » tant désirée par les hommes de la Renaissance, exprimée dans un respect harmonieux entre l’espace et le volume.

Les thermes de Castrocaro se présentent comme un centre multifonctionnel d’avant-garde où tout – ressources naturelles, parcours thérapeutiques, traitements médicaux, esthétiques et thermaux – contribue à optimiser la qualité de la santé. C’est ici que la valeur de l’expérience thermale atteint son expression maximale, grâce aux utilisations diverses et prodigieuses des eaux salsobromoiodiques et sulfureuses, ainsi que des boues « de velours ».

La ville thermale regorge d’itinéraires de randonnée. Le circuit du « Spungone », une caractéristique géologique unique en Italie, représente un patrimoine environnemental d’une grande valeur culturelle et touristique, avec des panoramas à couper le souffle.
Castrocaro Terme est une étape sur la Via Romea Germanica, l’un des grands chemins d’Europe qui mènent à Rome.
Enfin, la commune constitue un point de départ privilégié pour rejoindre l’ermitage de Montepaolo, un lieu important et d’une rare beauté où se croisent le chemin de Saint-Antoine et celui d’Assise.

Castrocaro Terme e Terra del Sole est sans aucun doute un carrefour fertile ayant produit des excellences historiques, naturelles et gastronomiques, à une distance idéale des lieux chantés par Dante tels que la cascade d’Acquacheta, Ravenne et Forlì, une étape incontournable où se tiendra l’une des expositions les plus importantes consacrées au Poète.
À l’aube d’une inscription potentielle, tant attendue, sur le registre des sites du patrimoine mondial de l’Unesco, la ville thermale dévoile toutes ses richesses, ancrées dans un projet touristique interrégional, qui englobe sa forteresse millénaire, un charmant vieux village, sa « sœur », la magnifique Terra del Sole et sa station thermale renommée

Castrocaro Terme e Terra del Sole offre la meilleure tradition œnogastronomique de la Romagne : une table pleine de saveurs dressée autour de certains éléments centraux comme les cappelletti ou les tagliatelle, la piadina, la charcuterie et la viande ; tandis que les collines environnantes se targuent d’une tradition viticole renommée avec d’excellents vins à fort caractère : le Sangiovese rouge, le Trebbiano blanc, également très répandu en Italie, et d’autres comme l’Albana, le Pagadebit et le Cagnina. Les exploitations agricoles et les agritourismes faisant partie de la Route des vins et des saveurs des collines de Forlì-Césène sont ouverts pour des visites et dégustations.

Forteresse de Castrocaro
Fièrement érigée sur l’éperon rocheux, témoignage d’une extraordinaire valeur architecturale, historique et culturelle et l’un des modèles de forteresses les plus importants de Romagne. Datant du X-XVIe siècle, on y organise des fêtes médiévales ainsi que des spectacles de fauconnerie. La visite débute au palazzo del Castellano où est installé le musée historique du château et de la ville, avec des armes, du mobilier, des peintures, des majoliques médiévales et de la Renaissance, qui racontent l’histoire millénaire de la forteresse à travers les trois périodes de domination du château et de la ville. On descend ensuite dans l’extraordinaire et unique Arsenal médicéen, caractérisé par trois vastes pièces de plus de 12 mètres de hauteur. L’arrêt suivant est l’Enoteca dei Vini Pregiati Locali, une œnothèque qui appartient à l’association Strada dei Vini e dei Sapori della Provincia di Forlì – Césène (Route des Vins et Saveurs de la Province Forlì – Césène). La cour intérieure s’ouvre sur la splendide terrasse panoramique, d’où la vue est à couper le souffle : au nord, le château de Montepoggiolo, à l’est la ville voisine de Forlì et au-delà, Ravenne et la mer Adriatique.
La citadelle de Terra del Sole
Véritable « ville idéale » fortifiée, un exemple admirable du nouveau modèle urbain à échelle humaine qui fut imposé en Italie au XVIe siècle par le grand-duc Cosime Ier de Médicis. Elle a été construite sur la base des théories et de l’expérience des ingénieurs militaires, ainsi que selon la proportion d’or de la symétrie, ce qui confère à l’ensemble une harmonie spatiale tout à fait remarquable. Elle possède des remparts de 13 mètres de haut et 2 kilomètres de long, surmontés de 2 châteaux. Sur la place centrale, l’église Santa Reparata et le palazzo Pretorio, symbole du pouvoir temporel qui abrite dans les anciens cachots l’une des très rares réalisations concrètes de Léonard de Vinci : l’escalier hélicoïdal.
Le Pavillon des Fêtes
Le Pavillon des Fêtes est l’un des trois bâtiments du complexe thermal de style Art Déco qui se distingue par son élégance et son raffinement, se démarquant dans le panorama de l’architecture rationaliste italienne des années vingt.
Il a été inauguré en 1938 sous la direction de Tito Chini et enrichi par les splendides décorations en céramique aux reflets métalliques, produites dans les ateliers toscans de Borgo San Lorenzo.
Le Pavillon a été conçu comme un espace continu, à vivre dans une explosion de lumières et de couleurs. Le plafond affiche un élégant contraste entre les tons blancs et dorés des constellations et des signes du zodiaque. À l’intérieur, deux étages avec un espace lumineux et plusieurs pièces aux décorations raffinées.
Aujourd’hui, le Pavillon des Fêtes est un espace riche sur le plan culturel, avec des initiatives et des expositions qui allient bien-être et art.
Véritable fleuron de la station thermale, immergé dans la verdure du parc, il a plusieurs fois servi de décor au célèbre concours de chant « Festival delle Voci Nuove ».

Explorez toutes les rues de Dante...